samedi 16 mai 2009

Les voix de la route

Tout au long de mon parcours professionnel, mes missions m’ont permis de voyager dans différentes villes, différents pays. Mon nouveau projet de « Coach-trotter » dans le cadre de Projets de Vies me permet aujourd’hui de reprendre la route pour proposer le coaching à un large public. Outre le nombre de villes dans lesquelles je m’arrêterai, je vais pouvoir profiter pleinement des temps de trajet, au volant de ma voiture.
La voiture offre un moment plus ou moins long de « coupure », de prise de recul entre les rendez-vous. D’une ville à l’autre, d’un point à l’autre, entre les deux, le temps semble être en suspens.

Cette sensation augmente d’autant plus le plaisir de conduire et l’intensité des réflexions. Il favorise le débriefing de la journée passée, des entretiens en entreprises et des séances de coaching. Il permet aussi la préparation de « l’étape » suivante, des séances de coaching à venir et des rendez-vous.

Ces réflexions sont rythmées par des diversions qui peuvent prendre différentes formes. Du panneau publicitaire sur le bord d’une route à l’annonce radiophonique d’évènements en passant par des chansons qui réveillent souvenirs et émotions… la liste est infinie. Tous ces éléments extérieurs contribuent à enrichir la mise en place d’actions, de projets et nourrissent la créativité.

Sur un trajet d’une heure, je passe donc de remises en question à la recherche de solutions originales ou d’idées porteuses d’énergie. Dans les moments propices à cet état d’esprit au volant, je choisis sans hésiter le matin et le soir, quand la circulation est fluide et la majorité de la population se réveille ou se couche, déjeune ou dîne. Ces moments choisis amplifient l’impression du temps en suspens, le lâcher prise dans les réflexions et la mise en place d’actions pour avancer encore et toujours sur la route de notre vie.

Qui a dit que les heures de transport étaient une perte de temps ?