vendredi 16 juillet 2010

Accompagner un étudiant, c'est accompagner sa famille

Les vacances sont arrivées, l'année scolaire déjà derrière nous et c'est le moment de faire le bilan.

J'ai réalisé deux accompagnements d'adolescents de 14 et 16 ans cette année. Tous les deux étaient très différents. Le premier prépare un CAP et a des difficultés de lecture, le second, placé dans la catégorie des surdoué préparait son entrée en seconde.

Deux élèves différents, des difficultés propres à chacun et pourtant des points communs à l'arrivée. Une même joie, les deux sont passés dans la classe supérieure. Le premier a eu son examen de conduite pour poursuivre son parcours vers le CAP de conduite de poids lourds. Le second passe au lycée et envisage maintenant ses études avec un intérêt tout particulier grâce à la conscience de son potentiel et des notes qui correspondent réellement à ses capacités (19/20 en fin d'année).

Mais ce qui les rapproche le plus, le véritable point commun important à mes yeux, c'est que durant cette année, ils ont appris à (re)communiquer avec leur entourage, leurs amis et surtout leur famille. Savoir exprimer leurs difficultés, leurs peurs, leurs freins... mais aussi, leurs envies, leur confiance dans leurs avancées, l'évolution de leur motivation, leurs projection dans l'avenir. A la fin de l'année, chacun des parents a retrouvé une confiance certaine en son enfant, source de motivation et de fierté pour chacun d'entre eux. Source aussi de bonheur pour les parents d'avoir été acteurs de ce changement, et de l'accompagnement de leur enfant pour de grands vols vers le futur.

Pour ces deux élèves, comme pour ceux des années précédentes, c'est avec beaucoup d'émotion et de joie que j'ai observé cette famille réunie autour d'un projet commun rivé vers l'avenir.