lundi 19 mai 2014

Couples : se redécouvrir après 50 ans

© Générations Plus Mai 2014
J'ai été interviewé ce mois-ci par Audrey PELE pour le magazine Générations Plus, le magazine Suisse des 50 ans et plus sur le thème de la vie de couple à la retraite

Retrouvez cette interview dans les kiosques actuellement ou sur ce blog.

Parmi les points abordés :
  • Se poser les bonnes questions
  • Avoir des projets en commun
  • Le dialogue comme maître mot
  • S'accorder des moments à soi

Lorsque les enfants se sont «envolés», que vous soyez toujours en activité ou déjà en retraite, un nouveau chapitre s’ouvre pour votre couple. Ces passages de vie familiale à vie à deux, d’une activité professionnelle 56 à une activité personnelle chamboulent les repères. Et ce nouveau rythme de vie est même parfois redouté. «La perspective d’être ensemble 24h/24 provoque de l’appréhension chez un grand nombre de personnes. C’est une situation que les couples n’ont en effet presque jamais vécue, excepté pendant les vacances, et les conjoints ont parfois peur de ne pas savoir quoi se dire», explique Frédéric Bretton, coach de vie au sein du cabinet Coachs et Sens Consulting. Se retrouver face à face peut en effet être un choc pour le couple.

Pour certains tandems, les activités qui pouvaient cacher les problèmes conjugaux refont surface et ils n’y survivent pas. Preuve en est, le taux de divorce des plus de 60 ans est en augmentation ces 10 dernières années en France*. Mais si la période peut être un tempo favorable aux crises, elle peut a contrario devenir un moment privilégié pour renouer avec l’autre et se redécouvrir, à condition de bien se préparer.  


Se poser les bonnes questions

Pour être au mieux dans son couple, il est nécessaire de s’interroger. «À la retraite, les couples ressentent le besoin de se redécouvrir et ils vont vraiment pouvoir se poser les bonnes questions. Pourquoi j’aime mon conjoint ? Qu’est-ce que j’aime chez lui ou elle ? Qu’est-ce que j’ai envie de faire pour que l’on soit heureux ensemble ? Il ne faut pas avoir peur des questions simples qui vont permettre de mettre les choses à plat et de chasser les éventuelles inquiétudes», précise Frédéric Bretton. 

La retraite est l’occasion de mieux se connaître pour être en phase avec soi-même et ainsi s’ouvrir à son conjoint. Pour faire le point, il est possible d’être accompagné par un spécialiste, psychologue ou coach de vie, par exemple. «L’idéal est de consulter 6 mois avant la retraite pour travailler sur la transition entre l’activité professionnelle et la vie personnelle. Quand je reçois dans mon cabinet, je discute, j’oriente et je donne des conseils pour anticiper la retraite. Mais on peut aussi consulter à tout moment au cours de la retraite, notamment lorsqu’on se pose des questions sur son couple ou pour dénouer des conflits. Si on tarde trop, on va vers la dépression», détaille encore le coach de vie.


Le dialogue comme maître mot ! 

Pour renouer avec l’être aimé, il est nécessaire de redéfinir ensemble vos attentes. Qu’attendez-vous de lui ? Qu’aimeriez-vous partager ensemble ? Une véritable discussion doit être engagée pour bien comprendre les aspirations de chacun et avancer dans la même direction. 

Rien ne remplace le dialogue et c’est en effet en identifiant ainsi les besoins de chacun que le couple peut tendre vers une compréhension mutuelle et bâtir encore des projets de vie. D’autant que, bien souvent, les membres du couple ne prennent pas leur retraite en même temps. Une situation qui peut amener à un «décalage» certain dans les priorités par rapport à la retraite. 

Cas de figure fréquent : le premier conjoint à la retraite adopte un nouveau rythme de vie actif (sorties, participation à des activités caritatives...) et quand son conjoint arrive à la retraite à son tour, il as- 57 pire à vivre, par exemple, dans sa maison secondaire, loin des nouvelles activités de son/sa partenaire. Pour trouver un terrain d’entente, il est nécessaire de se parler pour planifier sa vie à deux dans le respect de l’autre. Sans ce travail, le risque est que l’un des deux suive son partenaire à contre coeur et finisse même par se morfondre. Le manque de communication dans le couple à la retraite peut être réellement source de conflit. 


Avoir des projets en commun 

Il faut donc repenser son couple et la façon de s’organiser pour que les aspirations de chacun coïncident. La prise en considération des souhaits de son conjoint permet au couple de se rapprocher. 

Pour Frédéric Bretton, le couple va bâtir sa retraite en fonction des valeurs sur lesquelles il s’est construit. «Si pour un couple la valeur famille prime, alors la garde des petits-enfants peut devenir un prétexte pour faire des choses ensemble. Si les voyages les passionnent, pourquoi ne pas partir 6 mois à l’étranger et se retrouver autour de ce hobby ?», précise le coach. Pour se redécouvrir, il est nécessaire de partager des activités, qui ne soient pas des tâches quotidiennes, comme la vaisselle ou le ménage, et d’avoir des projets en commun. À la retraite, il est possible, par exemple, de rester actif et de se reconstruire une vie sociale à travers des passetemps ou des activités bénévoles que l’on peut partager avec son partenaire. Et pourquoi ne pas en profiter pour essayer de nouvelles activités ensemble ? «Quand je reçois des couples en coaching, nous trouvons des activités test, une journée sportive, par exemple, que les couples expérimentent. C’est un moment de partage qui leur permet de se redécouvrir. Après coup, nous analysons ce qui a marché ou pas pendant cette journée mais quoi qu’il en soit, ils ont toute la retraite pour se trouver des centres d’intérêt communs», explique Frédéric Bretton.


S’accorder des moments à soi 

Tous les spécialistes vous le diront ! Être en couple c’est aussi savoir s’accorder des moments à soi. Pratiquer des activités individuelles qui nous plaisent (peinture, bricolage...), et que ne partage pas forcément le conjoint, est bon pour le moral. Ces activités qui vous passionnent sont des moments de plaisir qui, en empêchant les frustrations, renforcent à terme l’harmonie du couple.

Les couples à la retraite qui passent 100% de leur temps ensemble et qui veulent absolument tout partager finissent par s’étouffer. Les couples trop fusionnels ne laissent en effet pas assez de place à l’individu. Se ménager un espace à soi permet donc de se ressourcer et de partager par ailleurs ses impressions avec son conjoint. Avoir ces quelques conseils en tête et l’envie de finir sa vie avec la bonne personne, il n’y a donc pas de raison de ne pas être heureux ensemble.


Audrey Pelé 
* Source : INED (Institut national d’études démographiques)