jeudi 26 mai 2016

Fenêtre de Johari - Quel est notre rapport aux autres ?

outils management commerce formation coaching pnl marketing communicationCette semaine, je souhaite présenter un outil que j'utilise lors des formations destinées aux managers, commerciaux et conseillers en insertion professionnelle pour représenter ce qui se joue entre un individu (membre de leur équipe, bénéficiaire, client, eux-même) et les autres.

Ne vous est-il jamais arrivé de participer à une discussion avec une personne et de remarquer que son comportement changeait d'un seul coup en abordant un sujet ?

Certaines personnes ou vous-même ne vous êtes pas senti mal à l'aise lors d'une rencontre ou un rendez-vous qui semblait pourtant prometteur ?

En 1955, Joseph LUFT et Harrington INGHAM ont réussi à schématiser le rapport entre un individu et les personnes qui l'entourent, la Fenêtre de JOHARI. Cette fenêtre se base d'ailleurs sur une approche PNL.

Je vous laisse le découvrir dans cet article.
La fenêtre de Johari représente ce qui se joue dans notre communication avec les autres. Elle schématise de manière simple les 4 espaces de communication verbale et non-verbale dans lesquels nous plaçons, ou notre entourage place, ses éléments de connaissances.

Les 4 zones sont les suivantes :
  • La zone ouverte (zone publique)
  • La zone cachée
  • La zone aveugle
  • La zone inconnue
La fenêtre se présente de la manière suivante :

outils management commerce formation coaching pnl marketing communication

Qui connait quoi ?
  • La zone ouverte est connue de moi et des autres
  • La zone cachée est connue uniquement de moi
  • La zone aveugle est connue uniquement des autres
  • La zone inconnue est n'est connue ni de moi, ni des autres

Que se passe-t-il lors d'une discussion ?
Lorsque nous discutons avec un collègues, un collaborateur, un client ou tout autre interlocuteur, nos échanges se place dans une zone ouverte (zone publique). Dans cette zone, les sujets abordés sont connus de soi et des autres. Ces sujets sont donc ouverts aux échanges, aux débats et aux feedbacks de chacun des interlocuteurs.

Imaginons que vous soyez au travail, dans un entretien professionnel ou un entretien d'embauche. Vous acceptez que de nombreux sujets professionnels soient abordés dans la zone ouverte. En revanche, vous pouvez garder les sujets qui vous touchent personnellement, votre vie de famille, vos états d'âmes, vos peurs et même certaines ambitions pour vous. Ces sujets sont donc placés dans la zone cachée. Seul vous êtes libre de les placer dans la zone ouverte pour accueillir les échanges.

Imaginons encore que cet entretien professionnel se passe à midi, dans un restaurant. Vous avez pris une salade persillée et pendant le repas, vos interlocuteurs se rendent compte que vous avez du persil entre les dents. Vous ne pouvez pas le savoir. Ce sujet "Persil entre les dents" se placent naturellement dans la zone aveugle. Seuls les autres en ont connaissance. Vous ne pourrez être mis au courant que si ils s'autorisent, si ils acceptent de vous avertir.

Enfin, lors de ce même entretien, un interlocuteur aborde un sujet qui vous dérange mais vous ne savez par pourquoi. La discussion vous tend, vous avez chaud et avez envie de changer de conversation. De son côté, votre interlocuteur sent le malaise sans pour autant savoir si c'est lui qui est dans l'embarras ou vous-même. Le sujet abordé touche un point sensible que ni vous, ni lui ne saurait décrire. Vous êtes en pleine zone inconnue, c'est l'inconscient qui fonctionne. On pourrait d'ailleurs imaginer que votre interlocuteur soit plus âgé que vous, que vous l'ayez assimilé à une figure patriarcale, à une image paternelle et que cette place donnée de manière induite fausse la discussion et la relation.

Comment développer sa relation aux autres ?

Vous l'aurez compris, la qualité de la communication entre vous et les autres dépendra de ces 4 zones de communication ou de non-communication. L'enjeu est donc d'ouvrir sa propre fenêtre ouverte afin de faciliter les échanges avec les autres et progresser.


outils management commerce formation coaching pnl marketing communication


Pour ouvrir notre zone ouverte, nous avons donc plusieurs solutions qui s'offrent à nous dans les trois autres zones.

Ouvrir la zone ouverte, c'est accepter de partager ce que nous mettons de manière réflexe dans notre zone cachée comme par exemple partager :
  • nos inquiétudes, nos peurs
  • notre vulnérabilité
  • nos envies et nos rêves
  • nos doutes
Pour cette zone cachée, il est important :
  • d'accepter le feedback des autres, ce qu'ils peuvent penser de nous,
  • accepter leurs conseils (en restant libre de les utiliser ou non), 
  • lâcher prise pour avancer, évoluer, grandir grâce aux regards extérieurs.
Bien entendu, nous avons tous nos propres secrets, ce qui est du domaine de notre intimité, ce que nous souhaitons préserver pour nous. Tout est dans le juste dosage.

Pour poursuivre cette ouverture, il est maintenant important de diminuer notre zone aveugle. Même si ce sont les autres qui ont les éléments que nous ne connaissons pas, ouvrir la zone aveugle implique de leur offrir la liberté de partager leur feedback librement. Si vous êtes perçu comme quelqu'un de sensible et facilement irritable, susceptible, votre entourage partagera moins facilement ce qu'il voit de vous en positif comme en négatif. Diminuer notre zone aveugle, c'est permettre aux autres de partager leurs sentiments, leurs doutes, leurs feedbacks sur nos actions ou notre savoir-être. C'est accepter de ne pas être parfait et au contraire s'appuyer sur l'extérieur pour s'améliorer.

Enfin, la dernière zone inconnue, difficilement diminuable puisque ses contours échappent autant aux autres qu'à nous, cette zone de l'inconscient personnel et collectif peut tout de même diminuer par le travail sur soi en psychothérapie par exemple, dans des groupes d'analyse de pratique ou de supervision. Principalement, la psychothérapie et la psychanalyse permettent de rendre ce qui est inconscient, connu, d'abord de soi, puis éventuellement des autres.

Je vous souhaite une bonne découverte de votre fenêtre personnelle et le plaisir de vous ouvrir d'avantage si vous en sentez le besoin.

Vous avez aimé cet article, découvrez aussi :